MAZOUT DE CHAUFFAGE ET CARBURANTS
Analyse des marchés
Stable
stable.png
Le marché pétrolier s'équilibrera en 2018
Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis a souligné dernièrement que les pays producteurs de pétrole étaient à même d'équilibrer l'offre et la demande cette année en respectant l'accord sur la réduction de la production.

« Le rééquilibrage se poursuit, tous les facteurs sont positifs et nous sommes capables de réaliser l'équilibre d'ici la fin 2018 », a déclaré M. Mazrouei. Le ministre, qui est président de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour 2018, a dit s'attendre à une « bonne croissance de la demande pétrolière cette année » compte tenu du fait que la forte croissance économique perdure dans le monde.

Il a précisé que les stocks de pétrole ont continué à diminuer. Mais il a insisté sur le fait que « nous avons toujours à réduire 100 millions de barils par jour supplémentaires ».

Les 14 membres de l'Opep et 10 autres producteurs non membres du cartel avaient décidé de prolonger jusqu'à la fin 2018 un accord prévoyant la réduction de la production afin de faire remonter les prix du pétrole.

Les pays producteurs se sont félicités de la réduction de 1,8 million de barils par jour qu'ils considèrent comme ayant apporté un soutien de taille aux marchés et ont affirmé que l'accord était appliqué à 122%. Le nombre de pays ayant adhéré à l'accord est monté à 30, contre 24 au départ, a-t-il précisé.

Depuis l'entrée en vigueur de l'accord, en janvier 2017, les prix du pétrole qui étaient tombés à 30 dollars le baril en 2016, en raison d'un excédent de l'offre, sont remontés depuis et se situent autour de 70 dollars, portés par des troubles au Moyen-Orient.